Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
franckenlair.overblog.com

Paramoteur, Bourgogne, Yonne et parfois ailleurs

Stoppé par les indiens ! (21 mai 2016)

Publié le 21 Mai 2016 par Franck

Le soleil est annoncé pour tenir pendant la journée avant l'arrivée d'une bonne perturbation : on peut essayer quand même de voler.

A 8h00, le vent est déjà léger bien orienté au sud et j'imagine voler vers Bleigny le Carreau puis Beines.

Me voilà parti le premier en l'air, le réservoir aussi rempli que ma volonté de voler au maximum.

Une fois passée l'épaisseur d'agitations ressenties dans ma voile, l'air est lisse mais j'avance entre 9 et 14 km/h tout détrimmé. Le long vol me semble compromis.

Christophe me suit puis me rattrape rapidement ... 1ère différence du type de voile.

Maintenant, c'est vert !

Maintenant, c'est vert !

Au loin, vous aurez reconu Auxerre. Le ciel est impeccablement bleu.

Au loin, vous aurez reconu Auxerre. Le ciel est impeccablement bleu.

La lessive des derniers jours est vraiment efficace !

D'ailleurs, le deuxième lavage est prévu pour dimanche et sera confirmé.

Bref, passons, et revenons à ce vol.

Gurgy

Gurgy

Le château de Guilbaudon
Le château de Guilbaudon
Le château de Guilbaudon

Le château de Guilbaudon

N'étant plus pleinement face au vent, j'avance désormais un peu plus vite et espère de nouveau faire la boucle.

ça sent le far-west par ici ... prudence.

ça sent le far-west par ici ... prudence.

Attention aux flèches ! ...

Attention aux flèches ! ...

D'ailleurs, en voilà une sévère qui vient de secouer très brusquement le coté gauche de ma voile ... ça surprend à 250m d'altitude et à 8h30 du matin.

Je retrimme ma voile et pan ça continue par une petite descente puis un coup à droite. Les indiens à air chaud sont déjà bien agacés ce matin ! OK, je me rends car je préfère les vols calmes.

Christophe au loin dans la vallée de l'Yonne m'annonce à la radio que c'est calme. Je prends sa direction mais ça bouge encore. Rien d'agréable tout ça d'autant plus que ça ne s'arrangera pas.

Je décide de prendre le chemin du retour qui s'effectue entre 65 et 70 km/h ! Christophe aura quant à lui dépasser les 90 km/h !

En phase d'atterrissage, entre le vent qui s'est renforcé et les premiers thermiques qui se multiplient, les dernières minutes ne sont pas de tout repos. Je n'ai plus l'habitude après les vols plutôt tranquilles en hiver.

Je me pose le 1er puis Christophe se rend compte à son tour après avoir retrimmé sa voile, des conditions agitées.

Cela n'aura pas été le meilleur vol des beaux jours, mais tout cela va s'arranger en volant soit beaucoup plut tôt soit en fin de journée, ... ou alors après une perturbation.

Commenter cet article