Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
franckenlair.overblog.com

Paramoteur, Bourgogne, Yonne et parfois ailleurs

Le compteur à vols pour 2022 est ouvert !!!!

Publié le 6 Janvier 2022 par Franck

Comme souvent en hiver, c'est involable pendant des semaines. Malgré cette dure réalité, je laisse trainer un œil lointain sur les prévisions météo ... au cas où !

Le "cas où" se présente aujourd'hui avec un ciel accueillant du lever jusqu'au coucher du soleil.

Ne pouvant pas me libérer aujourd'hui, mon vol se fera donc après le boulot et avant le coucher du soleil. Autant dire que coincé entre ces deux contraintes, il sera très probablement court !

C'est jouable si je ne traine pas trop (d'ailleurs, j'ai dû être le premier à sortir 😋 ou alors il y en a qui triche).

Bon, me voilà enfin prêt à décoller dans un air super calme avec à ma gauche le soleil qui est à 4-5 cm de l'horizon.

C'est parti pour ce petit vol d'une fin d'après-midi hivernale, et surtout le premier de 2022 !!!

 

Le coté sud-ouest d'Auxerre

Le coté sud-ouest d'Auxerre

Pas besoin d'attendre longtemps le coucher du soleil aujourd'hui !  😁
Pas besoin d'attendre longtemps le coucher du soleil aujourd'hui !  😁
Pas besoin d'attendre longtemps le coucher du soleil aujourd'hui !  😁

Pas besoin d'attendre longtemps le coucher du soleil aujourd'hui ! 😁

Au passage, quelques photos des environs.

Champs-sur-Yonne

Champs-sur-Yonne

L'air est d'une douceur aérologique qui invite à ne pas s'arrêter de voler, ne plus redescendre (j'ai rarement eu un tel sentiment à vouloir rester à voler 🤔)  ...

Ayant tellement envie de voler (une drogue ???), je ne sens même pas le froid qui m'entoure.

Auxerre

Auxerre

Soumis à une inévitable baisse de la luminosité, je ne m'aventure pas très loin du terrain.

Vaux dans son vallonVaux dans son vallon

Vaux dans son vallon

Les poteaux électriques se distinguent de plus en plus mal des sols assombris par les labours.

Pour être en sécurité, je fais encore deux-trois minutes de vol et me résigne à regagner le terrain avec l'aigre amertume de ne pas pouvoir voler davantage.

Commenter cet article
M
Bravo ! Même si c'est court, ça fait du bien.
Répondre