Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
franckenlair.overblog.com

Blog, paramoteur, Bourgogne, Yonne et parfois ailleurs

Enfin, le 1er de l'année (25 janvier 2016)

Publié le 25 Janvier 2016 par Franck in Auxerrois

Avant toute chose, je vous souhaite une bonne année 2016.

La première journée ensoleillée et volable de cette nouvelle année se présente aujourd'hui à mon aile : pfffui ... il était temps !

Désormais, il est possible de voler après le boulot et c'est ce que je vais essayer cet après-midi.

40mn après être rentré à la maison, tout charger dans la voiture, je me prépare enfin sur le terrain. Pas mal !

Christophe qui a déjà volé dans l'après-midi, m'aide à installer ma voile : toujours quelques minutes de gagner. Merci.

Allez hop, chacun décolle facilement avec ce vent.

Enfin, le 1er de l'année (25 janvier 2016)

Face au vent bien présent mais régulier, je mets ma voile en configuration vitesse max (eh oh, j'en vois qui rigole) et plafonne à entre 15 et 20 km/h tandis que Christophe est à ... oh tiens, il est déjà au loin !

Bref, je continue.

Chacun avance donc à son rythme ce qui veut dire que Christophe s'éloigne, puis fait de larges virages pour me retrouver.

Ou on peut voir la chose différemment : je ralentis pour profiter du paysage et Christophe part loin devant ...

Si quelqu'un a la technique pour remonter le soleil, je suis preneur.

Si quelqu'un a la technique pour remonter le soleil, je suis preneur.

Chemilly sur Yonne avec une manche à air à fumée.

Chemilly sur Yonne avec une manche à air à fumée.

Le soleil est à peine couché, il nous reste en théorie 30 mn réglementaires pour voler. Par prudence, il vaut mieux se fier à la luminosité en gardant en tête qu'il faut être vu dans le ciel, et se poser si nécessaire avant ces 30 mn.

Pour revenir au vol, Il fait encore jour mais les lumières des villages et celles des voitures commencent à scintiller.C'est sympa.

En sortie d'Auxerre, les chenilles lumineuses serpentent pour s'échapper de la ville après leur labeur quotidien, puis s’égrènent. Vous n'aurez pas d'images car les quelques photos que j'ai prises sont totalement floues.

Ici, on peut hésiter entre une piste, un vaisseau spatial prêt à partir, une tentative de connexion interplanétaire ...

Ici, on peut hésiter entre une piste, un vaisseau spatial prêt à partir, une tentative de connexion interplanétaire ...

Voilà, l'atterrissage après ces 40 mn de vol clot un vol inespéré et même si le paysage et le vent n'étaient pas de mon côté, cela fait du bien.

En regardant les prévisions météo des prochains jours, pas de doute, il faut y aller dès que c'est possible !

Commenter cet article